Trajectoire_V2.png

Depuis 1980, je développe une pratique par le moyen de l’installation scupturale et multidisciplinaire. Mes œuvres ont fait l’objet de plusieurs expositions individuelles au Québec - en galeries ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Montréal, au Musée national des beaux-arts du Québec - de même qu’ailleurs au Canada et à l’étranger. Mon travail a été inclus dans de nombreuses expositions collectives parmi lesquelles Canada Collects: Contemporary Sculptures from the Art Bank, qui a circulé aux États-Unis, et Seeing in Tongues, Le bout de la langue, au Canada.  Une installation monumentale a été présentée au parc du Mont-Royal, dans le cadre de l’événement Artefact 2004, sculptures urbaines, à Montréal.  Mon travail a été commenté dans divers ouvrages, La sculpture et le vent.  Femmes sculpteures au Québec (Serge Fisette, CDD3D, 2004) Femmes artistes du XXe siècle (MNBAQ, 2011), Vingt ans, Galerie Simon Blais (Éditions Simon Blais, 2011), le dernier en date étant De la chair au continent, une pietà (incluant un CD avec la voix et les textes de Denise Desautels, poète et la musique de Éric Champagne, compositeur (Centre CIRCA, Montréal, 2012)

À ce jour, j'ai participé à une vingtaine de concours d'art public comme finaliste et réalisé une douzaine de sculptures publiques dont plusieurs à Montréal. Voix sans bruit, 2005, destinée à la Bibliothèque nationale du Québec, pour l’édifice de la Grande Bibliothèque à Montréal et Des lauriers pour mémoire, 2008, en hommage à Jean Duceppe, pour le parc du même nom ainsi que Le même, mais différent, une œuvre suspendue qui a été installée en 2014 à l’École Notre-Dame-de-Grâce. Tout récemment, deux de mes projets ont à nouveau été sélectionnés. L’un sera implanté en 2015 à la Place Hector-Prud’homme à l’entrée sud de la Plaza St-Hubert, l’autre fera partie de la collection publique du Nouveau CHUM en 2016.

Mes différentes réalisations couvrent une gamme très étendue de matériaux: le sucre, le chocolat blanc, les bâtons de fusain, les ballons de fête, les cheveux, les rognures de crayons, le ruban scotch, la laine d’acier, les cintres, les bréchets de poulet, la mousse de sécheuse, le grain d’efface, la lumière etc. tout autant que les matières dures comme le verre, le ciment Ductal, la porcelaine,  ou le métal. 

De plus, des collaborations diverses avec d’autres artistes font partie intégrante de mes réalisations. Dans l’espace de présentation, ces complicités actives mettent en résonance et en dialogue chacune des disciplines touchées: arts visuels, poésie, musique ou danse.
La pratique de l’art public, qui oblige à composer avec différentes expertises et compétences diverses, s’inscrit donc tout naturellement dans le sillage de cette préoccupation.

Dès 1997, toutes mes réalisations ont suivi un fil conduteur pour s’ancrer, de près ou de loin, à une ample série sur les cinq sens qui vise le regard sous le contrôle d’un autre sens (le goût, l’ouïe, etc.) À titre d’exemples: Zéphyr (toucher, être touché), L’Ogre et le Connaisseur  (goûter, avoir du goût), Têtes (voir, point de vue, point de mire), Autodafé (entendre, écouter).   

Mes projets ne font rien d’autre qu’explorer ce qui se passe dans la rencontre d’une idée –un titre- et d’un corps –une matière.  À la suite d’Italo Calvino dans ses Leçons américaines (aide-mémoire pour le prochain millénaire) je revendique la légèreté comme valeur positive face à la pesanteur et à l’opacité du monde.

Un itinéraire artistique où le souffle se mesure au poids des statues.
 

Since 1980, I have developed a multidisciplinary art practice of sculptural installations. My work has been presented in numerous solo exhibitions in galleries in Quebec, and at the Musée d’art contemporain de Montréal, the Musée national des beaux-arts du Québec as well as elsewhere in Canada and abroad. And many group exhibitions have included my work, some of which are Canada Collects: Contemporary Sculptures from the Art Bank, which travelled to the United States, and Seeing in Tongues, Le bout de la langue, in Canada. I set up a monumental installation on the Mountain in Mount Royal Park in Montreal for the Artefact 2004, Urban Sculptures event. My work has been written about in various publications such as La sculpture et le vent. Femmes sculpteures au Québec (Serge Fisette, CDD3D, 2004), Femmes artistes du XXe siècle (MNBAQ, 2011), Vingt ans, Galerie Simon Blais (Éditions Simon Blais, 2011), the latest being De la chair au continent, une pieta, which includes a CD with the voice and texts of poet Denise Desautels and the music of composer Éric Champagne (Centre CIRCA, Montréal, 2012).

As of now, I have been a finalist in about twenty public art competitions and have created twelve public sculptures, several of which are in Montreal. Voix sans bruit, 2005, for the Bibliothèque nationale du Québec, in the Grande Bibliothèque building, Montreal and Des lauriers pour mémoire, 2008, a tribute to Jean Duceppe, for the park bearing his name as well as Le même, mais différent, a hanging work that was installed at École Notre-Dame-de-Grâce in 2014. Very recently, two of my projects again have been selected. One will be set up in 2015 at Place Hector-Prud’homme at the southern entrance to Plaza St Hubert; the other will be part of the public art collection enhancing the new CHUM in 2016.

My various artworks are made with a wide range of materials, including sugar, chocolate, charcoal sticks, hair, pencil shavings, scotch tape, steel wool, coat hangers, chicken wishbones, dryer lint, eraser remnants, light and so on, along with more durable materials such as glass, Ductal cement, porcelain and metal.

Various collaborations with a diversity of artists are also an integral part of my artworks. In the presentation space, these working relationships are in tune and in dialogue with each of the disciplines concerned: visual arts, poetry, music and dance.

Creating public art, which requires me to produce work using the expertise and skills of various people, is quite naturally a part of this concern.
Since 1997, all my artworks have followed a theme rooted more or less in an extensive series on the five senses, which directs the gaze under the control of another sense (taste, hearing, etc.). Some examples are Zéphyr (touching and being touched), L’Orgre et le
Connaisseur (tasting and having taste), Têtes (seeing, viewpoint, focal point), Autodafé (hearing, listening).

In my projects, I explore only what happens when encountering an idea – a title – a body – matter. Following Italo Calvino’s idea in his Six Memos for the Next Millennium, I claim lightness as a positive value when faced with the weightiness and opaqueness of the world.

An artistic path in which inspiration is gauged by the weight of statues.